Photographies des étoiles avec suivi

Photographies prises par Jean-Luc Levant

Article mis en ligne le 6 septembre 2016
dernière modification le 3 octobre 2018

Utilisation d’un entraînement équatorial pour effectuer des poses plus longues.

1. Empilement de nombreuses photos de M31

Auteur : Jean-Luc Levant, le 26/08/2016 à Jeu-les-Bois.
Appareil : Canon 350 D avec un téléobjectif de 300 mm de focale et ouvert à F/5,6.

Image résultant de l’empilement de 50 vues de Messier 31 :

2. Pose longue vers la Voie-Lactée

En fin de séance, alors que la Lune commence à éclaircir le ciel.
Objectif à grand champ de 10 mm de focale (celui de Jean-Marie Limbert, utilisé pour les images précédentes).

Du fait du suivi, on a une bien meilleure représentation de la Voie Lactée.
Malheureusement, la nuit était moins sombre.

3. Conclusions

 En faisant varier la longueur focale de l’objectif, on peut donner une vision différente d’une même réalité (pour M31, comparer avec la photo à grand champ de Jean-Marie).
 Le fait de disposer d’un entraînement équatorial permet de réaliser des poses longues.
 La photographie numérique permet de fractionner une pose longue en de multiples poses plus courtes. Mais il faut alors s’astreindre à travailler sur un ordinateur.