Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

Lumières dans la nuit : Antoine BRUN

L’instituteur de village qui refusa de devenir astronome professionnel

Article mis en ligne le 6 septembre 2019
dernière modification le 30 avril 2022

par Lerautal

La vie hors norme d’un individu attaché à son indépendance

1. Un quasi inconnu

La page de Wikipedia consacrée à Antoine Brun résume, en peu de lignes, un parcours exceptionnel :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Brun_(astronome)

 Grand observateur dans le domaine des étoiles variables.
 Réalisateur de télescopes (y compris des Schmidt).
 Admis à l’Union Astronomique Internationale alors qu’il n’était qu’amateur.
 Soldat de la guerre de 14-18 dont le comportement exemplaire avait été reconnu.
 Botaniste et curieux des minéraux.
 ...

Il existe peu de choses sur l’histoire d’Antoine Brun, le texte le plus complet étant celui de Marguerite Brun et Jean Dragesco :

http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1979LAstr..93..199B/0000199.000.html
(les illustrations sont de piètre qualité, mais le contenu mérite une lecture un peu attentive).

2. L’Atlas photométrique des constellations

Nous avons accès via Internet à des bases de données quasiment sans limites.
Nous voulons une carte du ciel, gratuitement ? Vite Stellarium, Skychart, Kstars...

Revenons cent ans en arrière.
Comment identifier la magnitude visuelle dans l’immensité du ciel ?
Il y a des catalogues, mais pas de cartes accessibles aux moyens modestes d’un fonctionnaire.
Alors... Antoine Brun va réaliser SON atlas photométrique. À la main.
En parallèle avec son activité d’enseignant, ses observations, sa correspondance...
Voici la première page :

Les pages sont grandes (42 x 29 cm).
Voici la page d’introduction :

Comme elle est réduite en taille et difficile à lire, je l’ai découpée en trois images où le texte est lisible.

Et voici, maintenant l’exemple d’une page de carte :

3. Mon exemplaire de l’Atlas

Il a été dupliqué, à la fin des années 1970 par Émile SCHWEITZER, alors secrétaire de l’AFOEV.
Les appareils à photocopier donnaient des documents bleutés.

Son aspect est un peu vieillot mais, quand je l’ouvre, je ressens de la gratitude pour Antoine BRUN et Émile SCHWEITZER, par qui ce miracle a été possible.

Quand on a beaucoup reçu, on souhaite à son tour transmettre.

Transmettre ?

Nos « anciens » on bien fait leur travail.
Ferons-nous le nôtre et est-ce même possible à l’ère des terminaux rapides et du G5 ?


Documents
lumieres-dans-la-nuit-antoine-brun_a452.pdf 172.7 ko / PDF
Plan du site Espace privé RSS

2009-2022 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.55